24/05/2006

2001- Elle est pas belle le vie?

 

C'est bien ma position favorite. Aujourd'hui encore à presque 5 ans , je dors comme ça!

 

 Et voilà comment commença ma nouvelle vie chez Chantal et JF . Ils étaient installés en région parisienne et ils sont venus me chercher dans l'yonne: c'était le 15 septembre 2001.j'ai fait tout le trajet sur les genoux d'un petit garçon qu'ils avaient emmené avec eux, et les genoux de ma nouvelle maîtresse.Mon arrivée fût un évènement...et puis après c'est l'installation à la maison.

Connaissance rapprochée, très rapprochée avec ma nouvelle maîtresse.je suis infernal, elle me gronde, me punit, (elle a raison je suis terrible).Je la mordille partout: les mains, les chevilles, à chaque fois que j'en ai l'occasion, elle a les bras tout abîmés, le nez aussi. j'aime bien l'embêter.Je lui "vole" tout ce qui traine: les torchons, les chaussons, les cigarettes (j'adore) et je vais jouer avec dans le jardin.Même qu'un jour, je lui vole son soutif , elle me court après pour le récupérer.Ils ont bien ri les gens qui passaient devant la maison ce matin là... Après les premières consultations chez le véto, ce type lui dit que je dois être "superactif" c'est quoi ce machin? c'est grave? Je verrai la suite des évènements.Quelques mois plus tard, je suis confié à un éducateur canin!! Vous vous rendez compte? Il faut m'éduquer soit-disant! eh bien! je ne sais pas ce qe cela veut dire mais je ne vais pas me laisser faire de suite, ils vont voir de quel bois je me chauffe non mais....

09:07 Écrit par Santiag | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

23/05/2006

Santiag! c'est moi je suis beau n'est-ce pas?

Santiag... Tu parles d'un nom et comment Chantal ma maitresse m'a t'elle trouvé un nom pareil? Rien qu'en voyant la paire de bottes de JF mon maître,il est fan de Tiags.Elles n'étaient pas rangées. Cela faisait des heures qu'elle feuilletait le petit Larousse à la lettre S .Ils me cherchaient un nom, ils ont bien rigolé en me trouvant celui là! Quand ils sont venus me chercher dans le chenil ou je suis né, elle était encore triste ma maîtresse. Elle raconta qu'elle venait de perdre son chien: l'amour de sa vie: Son GARY disait-elle!!!!Mais tout petit comme j'étais, je l'ai faite craqué. A vous de juger.Vous me verrez chez mes nouveaux maîtres lorsque je suis arrivé

13:09 Écrit par Santiag | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |